Goma, un an déjà

Publié le par mailan

Il y a un an déjà, on arrivait à Goma, au millieu de l'urgence humanitaire, réfugiés qui affluent, choléra qui menace, combats incessants et enfants servant de chair à canon.

Un an après... on a l'impression de revivre la meme urgence - elle n'a pas cessé depuis un an, mais reprend de plus belle ces derniers mois: déclarations belligerantes du Congo, FDLR (ex-genocidaires hutu ayant fui le Rwanda) toujours cachés dans la foret terrorisant les populations, Laurent Nkunda qui se déclare pret à envahir le Congo, à la tete de son armée d'enfants shootés à la colle.

Un rapport d'Amnesty sorti récemment affirme que pour chaque 2 ex - enfants soldats réhabilités par les ONG, 5 sont enlevés et embrigadés.


Je vous conseille la lecture - comme je l'ai deja fait souvent - du blog de Colette Braeckman. Elle arrive à expliquer jour après jour, simplement et efficacement, la situation de la région.


La communauté internationale semble paralysée par la complexité de la situation (pourtant s'ils ont réussi à comprendre ce qu'est une sub-prime, ils devraient arriver à saisir ce qui se passe au Kivu non?).

Au lieu d'une force internationale solide qui cherche vraiment à faire couper le noeud (coulant) du problème, on se retrouve avec des casque bleus moitié corrompus, moitié paralysés, qui regardent la caravane passer.
Comment la communauté internationale n'arrive pas depuis 14 ans à se saisir des quelques 3 à 5000  réfugiés hutu en partie ex-génocidaires des FDLR qui se cachent dans les forêts du Kivu, et fournissent un prétexte à Laurent Nkunda pour ses pillages et viols, et au Rwanda pour faire planner son ombre menacante sur la région??
De qui se moque-t-on vraiment?

Publié dans outside rwanda

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article